Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 juin 2012 5 22 /06 /juin /2012 17:20

L’Association loi 1901 créée en 1999, présidée par Dominique Blanc réunit des professionnels de l’imagerie médicale, responsables d’une industrie de santé et acteurs de l’offre de soins. En quelque sorte, un « observatoire » sur l’imagerie médicale française.

Pour sa 9ème édition, l’étude annuelle CEMKA-Eval(1) pour l’ISA, objectivant les délais d’attente pour obtenir un examen IRM en France, affiche une très légère diminution du temps moyen d’attente (29,1 jours) au même niveau qu’en 2005, mais voit les inégalités régionales se creuser. Cela traduit pour la France une situation de rupture avec l’Europe. Rappelons que le plan Cancer 2 (2009-2013) fixait l’objectif national à 10 IRM / million d’habitants (3 régions restent en dessous de 7 IRM / million d’habitants). « Il existe, entre taux d’équipement par million d’habitants et délais d’attente, une corrélation clairement établie dans l’étude 2012. » Pourtant les besoins ne cessent d’augmenter,comme le montrent les recommandations de bonnes pratiques.

 

Au-delà des besoins dus à la démographie (croissance et vieillissement de la population), les applications « classiques » de l’IRM continuent de croître et de nouvelles indications explosent : la cardiologie, la sénologie et l’imagerie de la femme, les actes sous guidage, le développement de l’IRM de diffusion et des actes de radiologie interventionnelle.

L’IRM étant une modalité qui n’expose pas les patients aux rayons ionisants, elle est aussi privilégiée en pédiatrie et néonatologie ; ainsi l’Allemagne opte systématiquement pour cette modalité dans ces indications.

Cette progression des indications de l’IRM se reflète dans la toute dernière édition du Guide du Bon Usage des examens d’imagerie qui sera publié en octobre prochain dans son intégralité par la Société Française de Radiologie lors des Journées Françaises de Radiologie Diagnostique et Interventionnelle (19-23 octobre 2012). Ces champs nouveaux se retrouvent dans ce Guide soutenu par l’ASN et l’HAS qui sera diffusé et accessible pour tous les radiologues mais aussi les cliniciens prescripteurs d’examens d’imagerie. Les promoteurs, la Société Française de Radiologie et la Société Française de Médecine Nucléaire répondent ainsi aux exigences de la Directive européenne 97/43 Euratom, relative à la radioprotection des patients.

 

« 9 ans après la première enquête, alors que l’on espérait quelques progrès, notre pays atteint des points de rupture inégalés », précise Imagerie Santé Avenir qui se mobilise aux côtés des cliniciens des sociétés savantes concernées pour que la France rejoigne la moyenne européenne du nombre d’IRM/million d’habitants. « Un programme urgent de 400 IRM supplémentaires permettrait de se rapprocher des objectifs du plan Cancer. »

 

 

(1) Société de conseil à économie médicale

 

Information Association Imagerie Santé Avenir (ISA)

Partager cet article

Repost 0
La Quotidienne de Capital Equipement Médical - dans Imagerie Médicale
commenter cet article

commentaires

Capital Equipement Médical en quelques mots

Capture d’écran 2013-03-21 à 11.57.03


L'équipe de Capital Publication, soucieuse des attentes des lecteurs  
- des magazines Capital Equipement Médical, Capital Equipement Biomédical,

- de la e-newsletter et

- du site www.capitalmedica.fr ont eu à cœur de proposer à leurs lecteurs un outil de discussion et de partage d'informations au sujet des nouvelles technologies utilisées dans l'univers de la santé.

Recherche

Feuilletez le dernier numéro de Capital Equipement Médical