Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 avril 2013 1 15 /04 /avril /2013 18:24

 Dans le cadre de ce partenariat portant sur plusieurs années, Curie-Cancer et Vygon développent des cathéters et des chambres implantables plus résistantes aux infections nosocomiales en vue d’une commercialisation à l’international

 

Curie-Cancer, la structure qui conduit les activités de recherche partenariale industrielle de l’Institut Curie, et Vygon, entreprise familiale française qui développe, produit et commercialise des dispositifs médicaux dont notamment des cathéters et des chambres implantables pour l’administration de chimiothérapies, annoncent aujourd’hui la mise en place d’un partenariat pour le développement d’une nouvelle génération de dispositifs médicaux innovants, utilisés principalement en chimiothérapie, en vue d’une mise sur le marché en Europe, aux Etats-Unis et en Asie.
 
Les chimiothérapies anticancer sont le plus souvent administrées par voie intraveineuse, en utilisant des chambres implantables (petits réservoirs placés chirurgicalement sous la peau). Ces chambres permettent le passage de liquide en injection ou perfusion via un cathéter relié d’un côté à la chambre et dont l’autre extrémité est placée dans une grosse veine thoracique à proximité du cœur. Ces réservoirs comportent une épaisse membrane en silicone que l’on ponctionne lors de l’administration de chaque cure de chimiothérapie. Ils peuvent être laissés en place pendant plusieurs mois si la durée du traitement le nécessite. Malheureusement, comme tout dispositif médical implanté auquel on accède régulièrement, ces chambres implantables présentent un risque d’infection, ce qui peut avoir des conséquences dramatiques chez des patients dont les défenses immunitaires ont été amoindries par la chimiothérapie.

Même si ce type d’infection ne se produit pas fréquemment, les médecins de l’Institut Curie souhaitent pouvoir disposer de chambres implantables moins susceptibles de pouvoir s’infecter. De son côté, Vygon, un des leaders mondiaux de ce domaine, souhaite pouvoir proposer à ses clients une gamme de produits améliorés sur ce point par rapport à ceux qui existent aujourd’hui sur ce marché.  

Curie-Cancer et Vygon se sont alors rapprochés pour concevoir ensemble des chambres implantables répondant à ces besoins, en utilisant une technologie développée à l’Institut Curie. C’est ainsi qu’un premier accord de collaboration a été conclu en 2010, chacune des deux entités apportant ses savoir-faire ainsi qu’une partie des ressources nécessaires.    

« Grâce à une méthode de travail collaborative, les membres de mon équipe ont régulièrement interagi avec Vincent Semetey, Physico-chimiste à l’Institut Curie, et avec Marc Estève, Directeur du Département d’Anesthésiologie de l’Institut Curie et spécialiste des chambres implantables, pour le développement de ces chambres implantables plus résistantes, qui répond à une véritable demande des soignants », indique Jean-Luc Carrez, Directeur R&D de Vygon.

Après 3 ans, le bilan de cette première collaboration est très positif, et les deux partenaires viennent de s’engager pour une prolongation destinée à accompagner les dernières étapes des travaux devant permettre de conduire à la mise sur le marché de cette nouvelle gamme de produits, non seulement en France mais également à l’étranger compte tenu de l’implantation de Vygon à l’international.

« En tant qu’entreprise de taille moyenne, accéder à l’innovation académique n’est pas toujours une tâche aisée. C’est pourtant une nécessité pour nous permettre de rester compétitifs face à la concurrence internationale », explique Stéphane Regnault, Président du Directoire de Vygon. « Nous avons trouvé auprès de Curie-Cancer un partenaire de confiance qui, dès le départ, a partagé nos objectifs. C’est sans doute une des raisons majeures pour lesquelles les relations entre nos deux structures sont aussi chaleureuses et productives, et pour lesquelles nous sommes ravis de poursuivre cette collaboration. »

Une collaboration qui ne se limite pas à ce premier projet

Ce partenariat aurait pu se limiter au développement de cette nouvelle gamme de produits qui utilisent un premier type de technologie, et prendre fin dans les mois suivant leur mise sur le marché. Or, les deux partenaires ont au contraire décidé d’aller plus loin au travers d’un nouveau contrat de collaboration, portant sur un autre type de technologie. Ils vont ainsi explorer ensemble des approches totalement inédites, et donc partager les risques inhérents à ce type d’exploration qui s’apparente beaucoup plus à de la recherche fondamentale qu’à de la recherche appliquée.

 

Pour en savoir plus : http://www.curie.fr
http://www.vygon.com

Partager cet article

Repost 0
La Quotidienne de Capital Equipement Médical - dans Industries de Santé
commenter cet article

commentaires

Capital Equipement Médical en quelques mots

Capture d’écran 2013-03-21 à 11.57.03


L'équipe de Capital Publication, soucieuse des attentes des lecteurs  
- des magazines Capital Equipement Médical, Capital Equipement Biomédical,

- de la e-newsletter et

- du site www.capitalmedica.fr ont eu à cœur de proposer à leurs lecteurs un outil de discussion et de partage d'informations au sujet des nouvelles technologies utilisées dans l'univers de la santé.

Recherche

Feuilletez le dernier numéro de Capital Equipement Médical