Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 janvier 2013 4 17 /01 /janvier /2013 12:32

 Hologic, un développeur, fabricant et fournisseur de premier plan de systèmes d'imagerie médicale et de produits de diagnostics et chirurgicaux haut de gamme ciblant la santé féminine, a présenté le 9 janvier 2013 les conclusions d'une nouvelle étude inédite. Cette étude publiée dans Radiology, le journal scientifique de la Radiological Society of North America, a établi que l'association de la technologie de dépistage tridimensionnel (3D - tomosynthèse du sein) à un examen du sein en 2D permet d'augmenter considérablement le dépistage des cancers du sein tout en réduisant le nombre de faux positifs.
L'étude « Comparison of Digital Mammography Alone and Digital Mammography plus Tomosynthesis in a Population-based Screening Program » (Comparaison du seul recours à la mammographie numérique par rapport à son utilisation en association avec une tomosynthèse, dans le cadre d'un programme de dépistage basé sur une population) était dirigée par Per Skaane, M.D., Ph.D., de l'hôpital universitaire Ullevaal à Oslo. L'étude était basée sur 12 631 examens de dépistage effectués dans un grand hôpital norvégien.
Les chercheurs ont associé la technologie de mammographie en 3D d'Hologic à un mammogramme en 2D et ont obtenu une augmentation considérable des taux de détection du cancer, en particulier pour les cancers invasifs, ainsi qu'une réduction simultanée des taux de faux positifs, comparé à la seule mammographie en 2D. Parmi les résultats significatifs, citons :
    --  Une augmentation de 40 % de la détection des cancers du sein invasifs.
    --  Une augmentation de 27 % de la détection de tous les cancers (à la
        fois les cancers invasifs et in-situ).
    --  Une diminution de 15 % des taux de faux positifs.
Les auteurs ont indiqué que l'augmentation des taux de détection du cancer concernait toutes les densités de tissus mammaire, de dense à gras. Cette augmentation ne concernait cependant pas la détection du carcinome canalaire in situ (CCIS) qui est non invasif et que les détracteurs du dépistage par mammographie considèrent comme étant potentiellement une source de diagnostic abusif.
Compte tenu de l'importante augmentation de la détection des cancers invasifs plutôt que des cancers in situ, les auteurs de l'étude estiment : « notre observation sans doute la plus importante est que dans la cohorte mammographie plus tomosynthèse, l'avantage réel, en matière d'amélioration potentielle des résultats à cause d'une détection précoce, va peut-être au-delà de la seule différence dans le nombre total de cancers détectés. »


Basés à Oslo, le Dr Per Skaane et son équipe sont connus pour leurs recherches déterminantes. Leurs essais Oslo I et Oslo II étaient des études décisives de comparaison de la mammographie numérique en 2D par rapport au film, dans la détection du cancer du sein.

 

Pour plus de renseignement consultez le site www.hologic.com

Partager cet article

Repost 0
La Quotidienne de Capital Equipement Médical - dans Imagerie Médicale
commenter cet article

commentaires

Capital Equipement Médical en quelques mots

Capture d’écran 2013-03-21 à 11.57.03


L'équipe de Capital Publication, soucieuse des attentes des lecteurs  
- des magazines Capital Equipement Médical, Capital Equipement Biomédical,

- de la e-newsletter et

- du site www.capitalmedica.fr ont eu à cœur de proposer à leurs lecteurs un outil de discussion et de partage d'informations au sujet des nouvelles technologies utilisées dans l'univers de la santé.

Recherche

Feuilletez le dernier numéro de Capital Equipement Médical