Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 septembre 2012 1 24 /09 /septembre /2012 12:15

Détection des infections à Chlamydia, réponse aux traitements de l’hépatite C, prévention du cancer du col de l’utérus, ou encore biomarqueurs en oncologie, le diagnostic moléculaire a été au coeur d’une journée de partage d’expériences, organisée par Roche Diagnostics France le mardi 11 septembre 2012, à Paris.

 

Le diagnostic moléculaire est un outil qui prend de plus en plus d’importance dans les stratégies thérapeutiques. Les techniques se sont simplifiées et automatisées. Elles s’adaptent aujourd’hui parfaitement au mouvement de concentration des analyses au sein de grands plateaux techniques. Roche Diagnostics France, partenaire des biologistes médicaux, participe à cette évolution non seulement en proposant des systèmes sur mesure aux biologistes mais aussi en apportant son expertise dans la validation des tests, l’organisation des locaux, les systèmes d’information, la démarche d’accréditation… Le biologiste médical a un rôle de plus en plus important à jouer auprès du clinicien dans l’orientation de la décision thérapeutique.

Les besoins et les outils évoluent très vite et Roche Diagnostics France accompagne les nouvelles exigences de la profession.

Le décryptage du génome humain et de la plupart des génomes bactériens et viraux ont permis des avancées scientifiques sans précédent avec le développement de nombreux tests diagnostiques qui ont modifié les pratiques des laboratoires d’analyse. Ainsi, cette année, la Haute Autorité de Santé (HAS) a étudié les performances des différentes méthodes de détection de la bactérie Chlamydia trachomatis et a désigné le test de biologie moléculaire comme le seul valable. qui illustre son nouveau rôle au sein du système de soins.

 

Les analyses de biologie moléculaire se déploient également hors du domaine des maladies infectieuses, avec la multiplication des traitements ciblés accompagnés de leurs tests compagnons, essentiellement en oncologie. Jusqu’à présent, les tests compagnons sont réalisés par les 28 plateformes de génétique moléculaire de l’INCa (Institut National du Cancer), alors-même qu’un tiers des demandes provient des établissements privés. A moyen terme, il est probable que ces tests seront inscrits à la nomenclature, d’autant plus que leur nombre augmente régulièrement, et que plusieurs d’entre eux sont déjà commercialisés sous forme de kits standardisés. Les biologistes médicaux privés doivent donc se préparer à ce nouveau domaine du diagnostic. L’expertise de Roche en cancérologie et en diagnostic prend toute sa dimension. Au début des années 2000, Roche a mis à disposition des cliniciens Herceptin®, la première thérapie ciblée conditionnée par l’utilisation d’un test compagnon. Il s’agit d’identifier les patientes dont les cellules cancéreuses présentent une surexpression et/ou une amplification du récepteur du facteur de croissance HER 2, soit environ 15 à 20% des cas. Seules, ces patientes pourront bénéficier du traitement par Herceptin®. Plus d’1 million de femmes ont été traitées depuis 1998 avec des résultats cliniques objectifs en termes d’amélioration de la survie globale et de la survie sans récidive. Un autre médicament de Roche, le Zelboraf®, récemment introduit sur le marché, inhibe la forme mutée de la protéine BRAF, mutation retrouvée dans un cas sur deux de mélanome. Elle est détectée par une simple PCR. De la même façon, le Tarceva® dans le cancer du poumon non à petites cellules est accompagné d’un test diagnostique. Déjà, une dizaine de tests compagnons ont été validés par les autorités réglementaires.
Avec ces nouvelles applications, le diagnostic moléculaire est amené à prendre de plus en plus d’importance dans les stratégies thérapeutiques. Le biologiste médical sera d’autant plus sollicité et actif dans le parcours de soins.

 

Pour plus d’information : www.rochediagnostics.fr

Partager cet article

Repost 0
La Quotidienne de Capital Equipement Médical - dans Industries de Santé
commenter cet article

commentaires

Capital Equipement Médical en quelques mots

Capture d’écran 2013-03-21 à 11.57.03


L'équipe de Capital Publication, soucieuse des attentes des lecteurs  
- des magazines Capital Equipement Médical, Capital Equipement Biomédical,

- de la e-newsletter et

- du site www.capitalmedica.fr ont eu à cœur de proposer à leurs lecteurs un outil de discussion et de partage d'informations au sujet des nouvelles technologies utilisées dans l'univers de la santé.

Recherche

Feuilletez le dernier numéro de Capital Equipement Médical