Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
27 juin 2012 3 27 /06 /juin /2012 17:46

 


Le rendez-vous international dédié aux applications RFID dans la santé, l’autonomie et le bien-être

  Les technologies radiofréquence d’identification automatique(RFID, NFC) sont de plus en plus utilisées dans les secteurs de la santé, de l’autonomie et du bien-être. En effet, elles apportent une réponse efficace aux enjeux majeurs du suivi logistique et de la traçabilité. Ces technologies peuvent améliorer la qualité des soins, le service médical apporté aux usagers ou encore la sécurité sanitaire. Elles simplifient également le suivi du patient à l’hôpital et permettent une vie plus autonome et plus sûre à son domicile. Des réflexions autour de nouvelles utilisations de ces technologies sont en cours, notamment pour améliorer la traçabilité des médicaments et des cosmétiques, la gestion du matériel médical ou de prélèvements biologiques...

Afin de présenter toutes les capacités de ces technologies, le Centre National de référence RFID (CNRFID) et le Centre National de Référence Santé à Domicile et Autonomie (CNR Santé), organiseront conjointement du 5 au 7 novembre 2012 à Nice, la 3ème édition de l’« International RFID Congress » dont le thème sera l’utilisation des technologies RFID et NFC dans la santé, l’autonomie et  le bien-être.

Plus de 600 participants sont attendus à cet événement qui s’ouvrira par une conférence, organisée par le CNR Santé, sur les défis à relever dans les domaines de la santé et de l’autonomie. En parallèle du salon, se tiendra l’IEEE International Conference on RFID-Technology and Application (IEEE-RFID-TA 2012) les 6 et 7 novembre qui assurera la venue des plus grands chercheurs internationaux en RFID.

 

La mutualisation d’expériences autour de conférences internationales

L’International RFID Congress présentera des cas concrets d’utilisation des technologies d’identification automatique par radiofréquence (RFID et NFC) afin d’illustrer leurs apports à tous

 les acteurs de la santé, du bien-être et de l’autonomie : décideurs, professionnels de la santé et de l’autonomie, usagers, distributeurs, offreurs.

 

Afin de mobiliser l’ensemble des acteurs du secteur, le CNRFID s’est associé au CNR-Santé qui travaille au quotidien avec les dirigeants hospitaliers, médecins, pharmaciens, cadres de santé, industriels et prestataires des systèmes d’informations en santé – autour de grands enjeux du secteur, lors de conférences internationales. Les leaders de ces marchés viendront présenter leurs projets de dimension mondiale et témoigner sur leur retour d’expérience.« Fort du succès des précédentes éditions, explique Jean-Christophe Lecosse, Directeur Général du CNRFID, nous continuons sur notre lancée, mais cette fois-ci sur les applications RFID/NFC en faveur notamment de la sécurité sanitaire et du maintien à domicile des populations. Le CNRFID et le CNR Santé mènent un travail de fond pour réunir les acteurs clés de ces marchés et présenter aux visiteurs les dernières innovations et les applications avec un fort retour sur investissement ! »



 

Des démonstrations opérationnelles d’applications RFID/NFC grandeur nature

Montrer, tester et convaincre… sont les 3 objectifs des espaces de démonstrations, proposés par les offreurs de solutions RFID présents. Ils mettront notamment en scène des applications RFID favorisant :

*     Le parcours patient et le suivi des prescriptions médicales,

*     Le maintien à domicile des malades,

*     Le suivi des dispositifs médicaux implantables,

*     Le suivi des prélèvements,

*     La traçabilité des médicaments et la lutte contre la contrefaçon,

*     La traçabilité du matériel médical

*     La traçabilité des cosmétiques…

 

Des rencontres business d’un niveau international

Organisé à Nice, l’International RFID Congress sera l’occasion d’initier des rencontres et des partenariats avec l’ensemble des acteurs et des décideurs. «Notre choix s’est spontanément porté sur Nice, un cadre propice aux échanges et aux rencontres business ciblées, la ville ayant placé depuis plusieurs années l’innovation au cœur de son développement (ville NFC, Nice&Smart, etc.) Autre temps fort de l’événement,  un déjeuner business, avec des participants qualifiés, tous porteurs de projets et sensibilisés à l’intérêt des technologies RFID/NFC et par là-même, source d’opportunités pour tous les offreurs de solutions,  conclut Jean-Christophe Lecosse. »

 

Pour plus d'information  www.rfid-congress.com

Repost 0
La Quotidienne de Capital Equipement Médical - dans Evénement
commenter cet article
27 juin 2012 3 27 /06 /juin /2012 17:34

 Covidien , fournisseur de premier plan de produits de santé et leader dans le domaine des équipements de surveillance des patients et de soins respiratoires, a annoncé le lancement de son module SpO2 à paramètre unique Nellcor  compatible  avec le moniteur de surveillance patient Philips IntelliVue.

 

Le module SpO2 Nellcor intègre la technologie d’oxymétrie de pouls OxiMaxTM Nellcor, permettant aux praticiens de détecter et de traiter des situations critiques pouvant potentiellement entraîner la mort avec un meilleur rapport coût/efficacité. Cette technologie offre en effet un aperçu plus complet de l'état de la fonction respiratoire du patient. Le module à paramètre unique est disponible dans l’Espace Economique Européen (EEE), en Amérique du Nord et sur d’autres marchés internationaux.

cv_SpO2Module_A04_a_1011.jpg

   L’utilisation de la technologie d’oxymétrie de pouls Nellcor OxiMax de Covidien, en association avec les moniteurs de surveillance de Philips, peut améliorer la prise en charge des patients parce que les cliniciens ont des mesures, des issues de données cardiaques, de la SpO2 et du pouls, deux paramètres vitaux importants qui constituent un système d’alerte précoce en cas de complications respiratoires graves. 

 

« Parce que la technologie Nellcor OxiMax s’appuie sur les signaux cardiaques, elle minimise les interférences, permettant aux praticiens de disposer de moyens précis et fiables pour surveiller un grand nombre de patients, dans des environnements et des conditions difficiles, par exemple en cas de faible perfusion » précise Scott Kelley, M.D., directeur médical du département Respiratory and Monitoring Solutions de Covidien. « Les soins prodigués aux patients et leur sécurité sont encore renforcés grâce à une fonction de gestion d’alerte qui aide les praticiens à moduler leur vigilance en faisant la distinction entre les évènements mineurs et transitoires d’une part et les changements cliniquement significatifs relatifs à la désaturation d’autre part ».

 

Le module SpO2 à paramètre unique Nellcor est également compatible avec la gamme complète de capteurs Nellcor de Covidien dont

Le capteur frontal Nellcor

Les capteurs non adhésifs Nellcor

Les capteurs d’oxymétrie à usage unique qui protègent contre les infections nosocomiales.

 

Le module SpO2 à paramètre unique Nellcor est compatible avec le MP40 Philips IntelliVue par le biais des moniteurs MP90 et avec les moniteurs Philips IntelliVue MX 600, MX 700 et MX 800.

 

Pour toute information complémentaire, suivez le lien suivant : www.covidien.com

Repost 0
La Quotidienne de Capital Equipement Médical - dans Pneumologie
commenter cet article
26 juin 2012 2 26 /06 /juin /2012 17:17

A l’occasion de l’Assemblée Générale du SNITEM le 19 juin 2012, les adhérents ont procédé au renouvellement partiel du Conseil d’Administration du syndicat, qui compte 19 membres.

 

Les administrateurs élus sont :

Candidats sortants, ayant renouvelé leur candidature
- Gilles CHANTREL, Co-Gérant de LA DIFFUSION TECHNIQUE FRANCAISE
- Stuart MORTON, Président Europe Division "medical supplies" de COVIDIEN
- Norbert RIETH, Président Directeur Général AIR LIQUIDE MEDICAL SYSTEMS
- Robert SIGAL (Vice-Président et membre du Bureau), Président de GE HEALTHCARE France
- Eric THEPAUT (Vice-Président et membre du Bureau), Directeur Général et Directeur du Groupe France-Belgique, Pays-Bas, Moyen-Orient-Afrique de BOSTON SCIENTIFIC France

 

Nouveaux candidats
- Arnaud DELHAYE, Président de MEDTRONIC France
- Karim MANSOUR, Directeur Général, Marchés de la santé de 3M France
- Jean-Yves WALLOIS, Président de FRESENIUS MEDICAL CARE France

 

Les administrateurs élus l’an dernier et qui conservent leur mandat sont :
- Christian SEUX, (Président et membre du bureau) Président Directeur Général de BECTON DICKINSON France
- Jean-Jacques CARRE, (Vice-Président et membre du Bureau), Directeur de la formation scientifique et médicale
de TORNIER International
- Sébastien CINQUIN, Directeur Général de SYST’AM
- Didier GERBAUD (Vice-Président Trésorier et membre du Bureau), Directeur Général de B. BRAUN MEDICAL
- Denis HANSJACOB (Vice-Président et membre du Bureau), Vice-Président France Benelux & Maghreb de ST JUDE MEDICAL
- Jean-Marc IDIER, Directeur Général du Groupe FOURNITURES HOSPITALIERES et Président de FH INDUSTRIE
- Philippe LAROCHE, Directeur Général France et Directeur Région Europe du Sud, Moyen Orient et Afrique SMITHS MEDICAL
- Sabine LOCHMANN (Vice-Présidente et membre du Bureau), Directeur Général Market Access de JOHNSON & JOHNSON MD&D - France & Benelux
- Denis PERRUS, Directeur Général, Division Imagerie & Thérapie de SIEMENS HEATHCARE
- Pierre REBOUL, Directeur Business Unit France d’EDAP TMS
- Stéphane REGNAULT (Vice-Président et membre du Bureau), Président du Directoire de VYGON

 

A propos du SNITEM
Créé en 1987, le Syndicat National de l'Industrie des Technologies Médicales (SNITEM) rassemble
les acteurs de l’industrie des technologies et dispositifs médicaux y compris les NTIC impliquées
dans la Santé. Il fédère près de 240 entreprises, constituant un tissu industriel dans le domaine
des dispositifs et des technologies de santé : PME-PMI, grands groupes français, européens et
internationaux. Le SNITEM est ainsi la première organisation en France représentant les
entreprises de ce secteur d'activité et l'interlocuteur privilégié et référent des Pouvoirs Publics.
Pour plus d'information : www.snitem.fr

Repost 0
La Quotidienne de Capital Equipement Médical - dans Industries de Santé
commenter cet article
25 juin 2012 1 25 /06 /juin /2012 17:10

 Face à l'évolution des structures françaises (tels que les rapprochements et fusions de laboratoires d'analyse médicale et laboratoires de biologie médicale), Roche Diagnostics à eu à cœur de faites évoluer ses structures proposées aux biologistes mais aussi son offre de services.

Les différents laboratoires de biologie et d'analyse médicale ont des nécessités qui leur sont propres et devant être adaptées à chacun.

Ainsi Roche Diagnostics, propose aux différentes structures, des outils dimensionnés sur les plans : pré-analytique, analytiques, et post-analytique. Face à ses différentes problématiques, le Cobas® 6000 est une plateforme analytique  de 2ème génération, modulaire et évolutive en fonction des caractéristiques de chaque laboratoire.

Cette solution est dédiée aux plateforme de moyenne et grosse capacité.

La France représente 10% du marchė mondial, avec 600 plateformes et 1000 modules installés.

P6070238

Avec la commercialisation et l'installation des plateforme Cobas® 6000, Roche Diagnostics à également vu évoluer ses métiers, en créant des professions de consultants en organisation pour aider les biologistes à défini les priorités et les projets, identifier les contraintes, analyser les données d'entrée afin de dessiner des solutions adaptées.

Cela sest accompagné de la création d'une division ingénierie et déploiement constituée de 80 personnes au sein de Roche Diagnostics.

Cette division a pour objet de définir l'organisation, en terme de ressources humaines et de structure, au sein de chaque laboratoire.

Les différents collaborateurs qui la composent sont des consultants (à la base, des ingénieurs SAV et ingénieurs d'application, spécialistes des réseaux d'information....), qui deviennent de véritables chefs de projets.

L'activité biologie médicale au sein de Roche Diagnostics est destinée aux laboratoires de biologie médicale publics ou privés. La marque Cobas® regroupe une large gamme de réactifs et de systèmes automatisés de haute technologie pour la réalisation d'analyses médicales en biologie hospitalière et libérale ( chimie, immunologie, infectiologie, biologie moléculaire, TeleBiologie®).

 

Pour plus d'information www.rochediagnostics.fr

Repost 0
La Quotidienne de Capital Equipement Médical - dans Evénement
commenter cet article
22 juin 2012 5 22 /06 /juin /2012 17:20

L’Association loi 1901 créée en 1999, présidée par Dominique Blanc réunit des professionnels de l’imagerie médicale, responsables d’une industrie de santé et acteurs de l’offre de soins. En quelque sorte, un « observatoire » sur l’imagerie médicale française.

Pour sa 9ème édition, l’étude annuelle CEMKA-Eval(1) pour l’ISA, objectivant les délais d’attente pour obtenir un examen IRM en France, affiche une très légère diminution du temps moyen d’attente (29,1 jours) au même niveau qu’en 2005, mais voit les inégalités régionales se creuser. Cela traduit pour la France une situation de rupture avec l’Europe. Rappelons que le plan Cancer 2 (2009-2013) fixait l’objectif national à 10 IRM / million d’habitants (3 régions restent en dessous de 7 IRM / million d’habitants). « Il existe, entre taux d’équipement par million d’habitants et délais d’attente, une corrélation clairement établie dans l’étude 2012. » Pourtant les besoins ne cessent d’augmenter,comme le montrent les recommandations de bonnes pratiques.

 

Au-delà des besoins dus à la démographie (croissance et vieillissement de la population), les applications « classiques » de l’IRM continuent de croître et de nouvelles indications explosent : la cardiologie, la sénologie et l’imagerie de la femme, les actes sous guidage, le développement de l’IRM de diffusion et des actes de radiologie interventionnelle.

L’IRM étant une modalité qui n’expose pas les patients aux rayons ionisants, elle est aussi privilégiée en pédiatrie et néonatologie ; ainsi l’Allemagne opte systématiquement pour cette modalité dans ces indications.

Cette progression des indications de l’IRM se reflète dans la toute dernière édition du Guide du Bon Usage des examens d’imagerie qui sera publié en octobre prochain dans son intégralité par la Société Française de Radiologie lors des Journées Françaises de Radiologie Diagnostique et Interventionnelle (19-23 octobre 2012). Ces champs nouveaux se retrouvent dans ce Guide soutenu par l’ASN et l’HAS qui sera diffusé et accessible pour tous les radiologues mais aussi les cliniciens prescripteurs d’examens d’imagerie. Les promoteurs, la Société Française de Radiologie et la Société Française de Médecine Nucléaire répondent ainsi aux exigences de la Directive européenne 97/43 Euratom, relative à la radioprotection des patients.

 

« 9 ans après la première enquête, alors que l’on espérait quelques progrès, notre pays atteint des points de rupture inégalés », précise Imagerie Santé Avenir qui se mobilise aux côtés des cliniciens des sociétés savantes concernées pour que la France rejoigne la moyenne européenne du nombre d’IRM/million d’habitants. « Un programme urgent de 400 IRM supplémentaires permettrait de se rapprocher des objectifs du plan Cancer. »

 

 

(1) Société de conseil à économie médicale

 

Information Association Imagerie Santé Avenir (ISA)

Repost 0
La Quotidienne de Capital Equipement Médical - dans Imagerie Médicale
commenter cet article
21 juin 2012 4 21 /06 /juin /2012 17:03

Le Leem accentue son virage vers le numérique. Le syndicat professionnel des entreprises du médicament lance une websérie animée sur les méthodes parfois « loufoques » qui existaient dans le traitement des grandes maladies, avant l’apparition du médicament, au rythme de deux épisodes par mois.

L’objectif est de sensibiliser les internautes aux progrès apportés par les médicaments, après une année 2011 qui a surtout mis l’accent, dans le débat public, sur leurs risques...

Chaque épisode raconte sous forme d’histoire courte et dans un ton décalé ce que devaient subir les patients avant la découverte des médicaments. Les épisodes sont diffusés sur le web, afin d’informer le grand public sur les avancées thérapeutiques.

La 1ère vidéo « Les sangsues joyeuses », traitait des maladies cardio-vasculaires et du recours aux sangsues. Le 2ème épisode « Un amour de poule », évoquait la coqueluche et sa prévention grâce au vaccin. Le 3ème épisode « Un bouffon métallique », abordant la syphilis, sortira le 20 juin. Autrefois traitée par le mercure, les antibiotiques permettent aujourd’hui de la prévenir et de la guérir.

Les trois premiers épisodes arrivent sur les réseaux sociaux et le Leem travaille déjà sur les suivants : le traitement de la douleur, les otites…

Cette initiative complète un programme de vidéos pédagogiques lancées en 2011 :

• des web documentaires sur la fabrication d’un médicament (2011), la pharmacovigilance (2011), les métiers de la recherche (juin 2012), la lutte contre la contrefaçon (juin 2012)

• des Interviews sous forme de regards croisés sur le cancer (février 2012), la vaccination contre la coqueluche (avril 2012), le mélanome (mai 2012)

• des Magazines de l’innovation sur les maladies rares (2011), l’immunothérapie (février 2012)

 Retrouvez ces vidéos sur :

• le site http://www.leem.org/article/webserie-un-monde-sans-medicament

• la chaine Dailymotion du Leem : http://www.dailymotion.com/LeemFrance

•sur Facebook : le médicament & moi : www.facebook.com/lemedicamentetmoi

Repost 0
La Quotidienne de Capital Equipement Médical - dans Industries de Santé
commenter cet article
20 juin 2012 3 20 /06 /juin /2012 16:56

Le Pr Christian Spaulding et le Dr Eric Durand du département de cardiologie de l’HEGP (AP-HP) ont réalisé avec succès le premier cas français d’angioplastie à haut risque chez un patient complexe porteur d’une dysfonction ventriculaire gauche sévère à l’aide d’un nouveau système d’assistance cardiaque percutanée. L'intervention s'est déroulée le le 30 mai 2012.

L'angioplastie coronaire, effectuée sous anesthésie locale, consiste à traiter une artère coronaire rétrécie en la dilatant au moyen d'une sonde munie d'un ballon gonflable à son extrémité. La sonde est introduite au niveau de l'aine par l'artère fémorale ou au niveau du poignet par l’artère radiale. Le ballon est gonflé pendant 10 à 30 secondes puis retiré. Un deuxième ballon serti d’une endoprothèse est ensuite introduit et gonflé. Il permet de larguer l’endoprothèse qui reste ainsi en place de façon permanente. 

La technique, utilisée pour la première fois en France à l’HEGP (AP-HP), consiste à mettre en place par voie percutanée au niveau du pli de l’aine une assistance cardiaque « Impella CVad ». Il s’agit d’une turbine qui est montée dans l’aorte et placée dans le ventricule gauche. Le sang du cœur est alors aspiré dans la turbine et rejeté dans l’aorte, assurant un débit entre 3,5 et 4 l/min (contre 2 à 2,5l/min pour les anciens systèmes). Cette technique entraîne donc une décharge du ventricule gauche avec réinjection dans l’aorte ascendante ce qui assiste le cœur lors de la procédure, et permet à l’opérateur de travailler en toute quiétude sur des procédures de dilatation coronaire souvent complexe chez ces patients.
 

Dans un contexte d’accessibilité réduite à la greffe cardiaque en France, cette avancée ouvre donc des perspectives nouvelles dans le domaine du traitement des occlusions ou des sténoses artérielles pour des patients en impasse thérapeutique dont la stratégie de revascularisation chirurgicale est impossible et l’angioplastie coronaire jugée à très haut risque. Ce système d’assistance peut également être utilisé chez des patients admis en urgence pour des chocs cardiogéniques secondaires à un infarctus du myocarde. Dans tous les cas, la procédure doit être réalisée par des équipes médicales et paramédicales entraînées, dans des centres experts disposant de plateaux techniques équipés, et permettant des préparations et une surveillance optimales

 

Pour plus d'information, rendez-vous sur le site http://www.reseau-chu.org/les-articles/article/article/cardio-nouveau-systeme-dassistance-cardiaque-percutanee-pour-angioplastie-coronaire-a-haut/

Repost 0
La Quotidienne de Capital Equipement Médical - dans Cardiologie
commenter cet article
19 juin 2012 2 19 /06 /juin /2012 16:51

Le 15 juin 2012 l’équipe de chirurgie digestive du CHU de Grenoble a procédé à la première utilisation européenne du système chirurgical manuel articulé et robotisé appelé KYMERAX faisant ainsi entrer leur discipline dans la nouvelle ère de la chirurgie mini-invasive robotisée et miniaturisée.

Le nom KYMERAX dérive du mot « chimère ». Dans la mythologie grecque, il désignait une créature à tête de lion, corps de chèvre et queue de dragon. Tout comme la chimère, le système KYMERAX a pour objectif de fusionner plusieurs concepts : la chirurgie mini-invasive et les progrès technologiques de la robotique miniaturisée.

Tous les membres de la Clinique de Chirurgie Digestive (Pr LETOUBLON, Pr FAUCHERON, Pr ARVIEUX, Dr RISSE, Dr RECHE, Dr VOIRIN, et leurs Chefs de Clinique, Dr RIBOUD, Dr ABBA et Dr AMARIUTEI) espèrent ainsi débuter au CHU de Grenoble la nouvelle aire de la chirurgie mini-invasive : la chirurgie mini-invasive robotisée et miniaturisée.

 

 

Pour plus d'information consultez le site http://www.reseau-chu.org/les-articles/article/article/premiere-europeenne-un-robot-miniaturise-de-derniere-generation-en-chirurgie-digestive/

Repost 0
La Quotidienne de Capital Equipement Médical - dans Chirurgie
commenter cet article
18 juin 2012 1 18 /06 /juin /2012 14:01

Il y a 25 ans, Arizant Healthcare introduisait sur le marché mondial les dispositifs de réchauffement par air pulsé avec le lancement de la gamme Bair Hugger™.

Depuis, les moyens de la prévention de l’hypothermie ont été recommandés par les organismes nationaux pour la sécurité des patients à travers le monde. La gamme 3M ™ Bair Hugger ™, récemment intégrée par La Division Prévention des Infections de 3M.

L’efficacité de cette technologie repose sur plus de 170 études scientifiques publiées sur les avantages cliniques du réchauffement par air pulsé pour la prévention de l’hypothermie. Aujourd'hui, elle est utilisée dans près de 80 % des centres hospitaliers universitaires dans le monde et plus de 20 millions de patients peuvent en bénéficier chaque année.

 

Les solutions 3M™ Bair Hugger™, une gamme complète au service de la Prévention de l’Hypothermie

L’offre de solutions de réchauffement par air pulsé 3M™ Bair Hugger™ couvre toutes les interventions chirurgicales : 25 modèles de couvertures différentes dont 7 matelas de la série Underbody.

Le patient est allongé sur le matelas au cours de l’intervention. Les modèles sont conçus avec des découpes différentes selon le type d’intervention. Les chirurgiens disposent ainsi d’un accès total au patient. Le matelas peut être utilisé à la fois pour la chirurgie de routine mais également lors d’interventions complexes comme la chirurgie cardiaque et permettent les installations suivantes : décubitus dorsal, latéral ou ventral.

 

La technologie de réchauffement par air pulsé

Une étude randomisée menée en 2011 sur 28 patients ayant subi une intervention de chirurgie maxillofaciale a montré que le système de réchauffement par air pulsé 3M™ Bair Hugger™ était plus efficace que les systèmes par conduction. Pour le groupe de patients réchauffés par conduction, le réchauffement a été de 0,24°C par heure alors que pour le second groupe réchauffé par la technologie par air pulsé 3M™ Bair Hugger™, les patients ont bénéficié d’un réchauffement de 0,49°C par heure. Les dispositifs 3M™ Bair Hugger™ présentent des micro-perforations qui assurent une distribution régulière et homogène de l’air chaud sur toute la surface cutanée disponible à partir d’un axe central relié au générateur.

 

Maintenir la normothermie, une exigence dans le protocole de prise en charge des patients

La réponse physiologique du corps à l’anesthésie soumet quasiment chaque patient en chirurgie à un risque d’hypothermie accidentelle, indépendamment de l’âge, du sexe ou de la condition physique. Des recherches ont démontré que la température corporelle centrale chute rapidement (jusqu’à 1,6°C juste dans la première heure) après l’anesthésie.

Malheureusement, l’hypothermie accidentelle reste une complication bien trop banale et coûteuse de la chirurgie associée à des taux de mortalité plus élevés3 4des séjours hospitaliers plus longs5 et un taux plus élevé d’infection des plaies.

De nombreuses études ont démontré l’intérêt coût/efficacité du maintien de la normothermie pour une réduction significative des coûts associés aux effets indésirables de l’hypothermie. Il est nécessaire de réchauffer les patients dès leur arrivée en salle d’opération jusqu’à leur transfert en salle de surveillance post-interventionnelle.

 

Pour plus d’information

 

 

Intra-operative rewarming with Hot Dog resistive heating and forced-air heating : a trial of lower-body warming. G. Roder, D.I. Sessler, G. Roth, C. Schopper, E.J. Mascha, O. Plattner - 2011

Mahoney, CB., et al. Maintaining intraoperative normothermia: A meta-analysis of outcomes with costs. AANA 

Journal, April 1999. Vol. 67, No.2: 155-164.

Barie PS. Surgical site infections: epidemiology and prevention. Surgical Infections. 2002 ; Vol. 3, S-9 – S-21

 

Tryba M, Leban J, et al. Le réchauffement actif des patients victimes de trauma sévère influence-t-il la morbidité periopérative ? Anesthesiology. 1996; 85: A283

 

Kurz A, Sessler DI, Lenhardt R. Perioperative normothermia to reduce the incidence of surgical-wound infection and shorten hospitalization. N.Engl. J. Med 9 mai 1996 ; 334(19) : 1209-1215

 

Sessler DI. Current concepts: Mild perioperative hypothermia. New England Journal of Medicine, 1997 ; 336 : 1730- 1737.

 

N.I.C.E guidelines for Inadvert perioperative hypothermia: Avril 2008.

 

Information www.3m.fr

Repost 0
La Quotidienne de Capital Equipement Médical - dans Anesthésie Réanimation
commenter cet article
15 juin 2012 5 15 /06 /juin /2012 16:28

ARBOR Technology, leader sur le marché de l’informatique embarquée,  présente une nouvelle plateforme PC tactile 19 pouces  pour le milieu médical. Architecturée autour du processeur Intel Core i7-261OUE, la station PC M1920 répond aux exigences de performances telles que celles requises, par exemple, pour l’imagerie médicale.

La M1920 peut être utilisée pour diverses applications : en tant que station médicale, pour la capture de signes vitaux, pour le diagnostic clinique, pour les soins infirmiers ou en bloc opératoire, …ou pour toute autre application nécessitant un système de gestion d’image ou « PACS » (Picture Archiving and Communication System).

La M1920 est équipée du processeur Intel Core i7-2610UE associé à 4 Go de mémoire vive, permettant une transmission rapide des données, et du contrôleur graphique Intel HD 3000 dont la performance graphique est idéale pour l’imagerie médicale transmise via son port DVI-D.

A travers la connection WiFi et les lecteurs de cartes SD et SmartCard de la nouvelle plateforme médicale ARBOR, le personnel hospitalier a accès aux données concernant le patient. Ex : radiographie, échographie, identité patient, dossier médical et médication, photographies, enregistrements vocaux de diagnostiques, etc. 

La conception est  certifiée pour une utilisation en milieu hospitalier 

Toute la gamme médicale ARBOR a reçu les certifications conformes aux usages médicaux. Elle est donc certifiée EN60601-1, EN60601-1-2, UL60601-1. Sans ventilateur et étanche, elle est aussi conçue pour éviter toute transmission de bactérie ou dépôt de poussière. Une infirmère peut ainsi la laver avec un désinfectant ou même de l’eau de javel sans aucune inquiétude.

 

Pour plus de détail, suivez le lien suivant www.arbor-france.com

Information Arbor France

Repost 0
La Quotidienne de Capital Equipement Médical - dans Industries de Santé
commenter cet article

Capital Equipement Médical en quelques mots

Capture d’écran 2013-03-21 à 11.57.03


L'équipe de Capital Publication, soucieuse des attentes des lecteurs  
- des magazines Capital Equipement Médical, Capital Equipement Biomédical,

- de la e-newsletter et

- du site www.capitalmedica.fr ont eu à cœur de proposer à leurs lecteurs un outil de discussion et de partage d'informations au sujet des nouvelles technologies utilisées dans l'univers de la santé.

Recherche

Feuilletez le dernier numéro de Capital Equipement Médical