Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
10 février 2012 5 10 /02 /février /2012 15:40

The Muse™ Cell Analyzer is a unique instrument that enables multidimensional cell health analysis on a single platform. The simplified format enables researchers of varying backgrounds and experience levels to obtain a comprehensive picture of cellular health. This small, robust benchtop cell analyzer effortlessly guides users through the acquisition and analysis of samples using mix-and-read assays with a highly simplified and intuitive touchscreen interface which delivers rapid measurements of cell concentration, viability, apoptotic status, and cell cycle distribution. Using multiparametric fluorescent detection of individual cells via microcapillary flow technology, the system enables highly sensitive and rapid detection of cellular samples using minimal cell numbers.

 

Information Millipore

 

Repost 0
Capital Publication - dans Recherche
commenter cet article
9 février 2012 4 09 /02 /février /2012 13:11
Cette 6ème réunion sur la vidéo-capsule s'est tenue le 27 janvier à Paris. Deux grandes thématiques ont été traitées. Premièrement, la vidéo-capsule colique (VCC), qui est une technique diagnostique alternative à la vidéo-coloscopie. Il n'existe pas actuellement d'éléments suffisants permettant de substituer la VCC à la vidéo-coloscopie dans toutes ses indications diagnostiques. Mais plusieurs situations médicales semblent pouvoir relever d'un examen par VCC : 1) vidéo-coloscopie incomplète non liée à la présence d'une sténose organique colo-rectale ou à un défaut de préparation ; 2) co-morbidités sévères contre-indiquant la réalisation d'une vidéo-coloscopie en raison notamment des risques et contre-indications liés à l'anesthésie ; 3) refus de l'examen par vidéo-coloscopie après information du patient des limites de la VCC. Sous l'égide de la SFED en collaboration avec le CREGG, l'Observatoire National de l'Endoscopie Colique par Capsule (ONECC) permet l'emploi de la VCC dans le respect des bonnes pratiques et le recueil des informations épidémiologiques de terrain ainsi que la surveillance des effets secondaires ou complications. Il a été abordé dans une table ronde les aspects pratiques de l'examen par VCC : préparation, méthode de lecture et pièges de lecture. La deuxième thématique était les indications potentielles de la vidéo-capsule (hors indications HAS). Le dépistage des tumeurs de l'intestin grêle par vidéo-capsule a un intérêt particulier au cours du syndrome de Peutz-Jeghers et probablement du syndrome HNPCC. En cas de tumeur carcinoïde du grêle, la vidéo-capsule permet l'évaluation du nombre, du siège et de la localisation des lésions. A l'inverse, il n'y a pas de place pour une exploration par vidéo-capsule au cours de la polypose adénomateuse familiale, en dehors d'une situation d'anémie inexpliquée. Au cours de la maladie cœliaque, la vidéo-capsule du grêle permet la surveillance des patients résistants au régime sans gluten et le diagnostic d'une jéjunite ulcéreuse pouvant correspondre à une sprue réfractaire de type II ou d'un lymphome du grêle. La VCC pourrait enfin avoir un intérêt (examen non invasif) au cours de la colite inflammatoire grave ou en pédiatrie pour la prise en charge des MICI. Cette réunion, qui s'intercale entre le congrès du Club Francophone d'Echoendoscopie et le lendemain la Journée de Réflexion de la SFED, rassemble chaque année un public plus important, témoignant de l'intérêt grandissant des Gastro-Entérologues pour cette technique. Communication SFED
Repost 0
8 février 2012 3 08 /02 /février /2012 12:11

En matière médicale, le progrès concerne on le sait tous les procédés de diagnostic et de traitement, de prévention aussi. Il est un domaine moins connu dans lequel le progrès technologique peut bouleverser l’organisation de la prise en charge des patients, c’est celui de la télémédecine et de la téléradiologie. En quoi consistent précisément la télémédecine et la téléradiologie ? Quelles en sont les perspectives ?

C’est ce que nous allons voir avec notre invitée, le Professeur Elisabeth Dion, Chef du service de radiologie à l’hôpital Louis Mourier à Colombes, Elisabeth Dion est Professeur à l’Université Denis Diderot.

 

Retrouver cette émission sur le site de France Culture

Repost 0
Capital Publication - dans Télésanté
commenter cet article
7 février 2012 2 07 /02 /février /2012 22:20


Une femme de 83 ans a récemment reçu une prothèse de mâchoire en titane réalisée par le biais de la fabrication additive, qui consiste à « imprimer » des objets à partir de modèles en 3D. Cette grande première a été réalisée par une entreprise belge. La femme âgée qui a bénéficié de cette prothèse totale de mâchoire était touchée par l'ostéomyélite, une maladie qui détruit l'os. Ses chirurgiens ont décidé de la remplacer par une mâchoire en titane, la première en son genre : dessinée sur mesure en 3D, elle a été fabriquée via une technique d'impression 3D. En pratique, un laser de précision, géré par ordinateur, chauffe petit à petit des particules de poudre de titane pour établir des couches successibles et créer la forme désirée. Le résultat n'est non pas taillé dans un bloc métallique, mais bel et bien « imprimé » petit-à-petit selon un modèle défini. « Il a fallu 33 couches pour fabriquer 1 mm de hauteur » a précisé à la BBC Ruben Wauthle, un ingénieur de l'entreprise. 

 

 


 

 

L'entreprise LayerWise, située à Louvain, en Belgique, est à l'origine de ce procédé. Peter Mercelis, le directeur général de la société, a expliqué que « la fabrication additive permet de concevoir des formes libres et très complexes à partir de dessins assistés par ordinateur, dans l'optique de chirurgies. » De fait, ce procédé pourrait se démocratiser et fortement aider la médecine à concevoir des implants extrêmement précis. Cette première mondiale s'est avérée concluante et la patiente peut désormais parler, mâcher et avaler normalement. Après le projet de chercheurs américains de se servir de la technique pour « imprimer » des os, il s'agit d'une preuve supplémentaire que l'impression 3D a de l'avenir dans de nombreux secteurs. Information clubic.com

Repost 0
Capital Publication - dans ORL
commenter cet article
7 février 2012 2 07 /02 /février /2012 18:31


§  Il s'agit d'un nouveau terminal multimédia développé par Philips  

§   et d'un dispositif de traçabilité WiFi pour localiser le matériel médical et contrôler les produits biomédicaux  

 

Orange Business Services et Philips associent leur savoir-faire pour proposer une solution innovante aux établissements de soins

Le système multimédia, CareServant, développé par Philips et intégré par les équipes d’Orange Business Services permet :

§  d’offrir davantage d’autonomie et de confort aux patients : services multimédia (télévision, radio, téléphone, jeux, Internet), consultation d’informations médicales et pédagogiques, accès à des contenus et des services propres à l’établissement (livret d’accueil, commande des repas…).

§  de proposer au personnel soignant un accès direct et sécurisé aux données médicales des patients à leur chevet : désormais déchargé de nombreuses tâches administratives et hôtelières répétitives, le personnel soignant peut se consacrer essentiellement aux soins des patients.

§  d’améliorer l’attractivité et la rentabilité de l’hôpital : des économies sont réalisées via l’optimisation de l’organisation et les services additionnels (TV, radio, téléphonie, internet, vidéo à la demande) génèrent pour l’établissement des revenus complémentaires.

Le rapprochement de ces deux acteurs de la santé garantit aux centres de soins une solution de pointe fiable, sécurisée et pérenne. Michèle Lesieur, Directeur Général de Philips Healthcare France et Président de Philips France précise : « Couplées au savoir-faire d’Orange Business Services, opérateur intégrateur, nos solutions permettent de faire tomber les barrières entre les différents services hospitaliers, pour transformer les centres de soins en véritables hôpitaux connectés».

Traçabilité WiFi : un dispositif performant pour optimiser la gestion des soins en temps réel

Pour les hôpitaux et professionnels de santé les bénéfices de la traçabilité WiFi sont multiples :

§  optimisation dela gestion des équipements : il est possible de localiser le matériel médical à tout moment et de se prémunir contre le vol, la dégradation, la pénurie ou l’excès d’équipement médical grâce à un système d’alerte.

§  meilleur contrôle du circuit des produits biomédicaux et de leur conservation : les produits hospitaliers peuvent être suivis de leur réception jusqu’à leur utilisation. Il est possible de contrôler en permanence la température et l’humidité des équipements réfrigérés ainsi que les espaces de stockage, dans le respect des normes et de la réglementation.

§  amélioration du parcours des patients : le suivi de la disponibilité de l’équipement au sein de l’hôpital permet de réduire le temps d’attente lié à l’indisponibilité d’un matériel.

 

Connected Hospital : des services innovants pour une organisation optimisée des soins

Connected Hospital, solution modulaire lancée en 2007 par Orange, est une plateforme interactive de communication intégrée dédiée aux établissements de soins. Elle permet d’assurer un meilleur suivi de l’activité, d’améliorer la qualité des soins dispensés, d’accroître le confort et la sécurité des patients et d’accompagner chaque établissement de santé à son rythme, avec :

§  des outils de communication pour les patients : des terminaux multimédia, une solution de télévision interactive (Room TV)

§  des services innovants pour optimiser l’organisation des soins : joignabilité accrue, fluidité de la circulation des données patients, optimisation du travail du personnel en réduisant les tâches répétitives

§  une protection renforcée des patients (bracelet prévention de fugue, appel infirmière) et du personnel (dispositif d’alarmes pour le travailleur isolé)

§  l’accompagnement d’Orange Business Services de bout-en-bout : depuis le conseil en amont du projet en passant par l’installation et l’exploitation jusqu’à la maintenance des matériels.

Communication  Orange France

 

Repost 0
Capital Publication - dans Télésanté
commenter cet article
7 février 2012 2 07 /02 /février /2012 17:31

 

La perspective d’une prise en charge thérapeutique de plus en plus personnalisée des patients fait entrer la médecine dans une ère nouvelle. Ce changement implique des évolutions dans les politiques de santé, de l’éducation des patients et de nouvelles stratégies pour des industries de santé.

Les industries de santé constituent un secteur stratégique dont le poids économique et le potentiel de croissance sont importants. Dans un environnement international très concurrentiel, la France dispose d’atouts scientifiques, industriels, médicaux et d’infrastructures qui, sous réserve de s’adapter, doivent lui permettre de demeurer l’un des premiers pôles mondiaux d’innovation thérapeutique et d’attractivité pour les industries de santé.

 


Créé il y a huit ans, le Conseil stratégique des industries de santé (CSIS) est un lieu de concertation et d'échanges qui permet aux pouvoirs publics de mieux comprendre les contraintes, enjeux et ambitions de l'industrie et aux industriels de percevoir les exigences des différentes politiques publiques pour adapter leur stratégie d'entreprise.

Le CSIS s'est réuni le 25 janvier pour présenter ses travaux. Il propose des mesures et chantiers prospectifs qui se déclinent en treize priorités. 

Liste des mesures et actions proposées par le CSIS

 

Renforcer la recherche partenariale

1. Amplifier les partenariats public-privé de recherche
2. Renforcer la recherche translationnelle et clinique
3. Renforcer l’engagement de la France dans l’excellence en pharmaco-épidémiologie
4. Engager une réflexion sur la valorisation continue des médicaments et des solutions thérapeutiques innovantes

 

Structurer la filière des industries de santé

5. Créer un Observatoire de la filière française des industries de santé
6. Développer l’attractivité de la France pour les entreprises du dispositif médical innovant
7. Faire un audit de l’environnement fiscal des entreprises des produits de santé en France et en Europe

 

Valoriser nos atouts dans la globalisation

8. Maintenir et développer la production industrielle en France, dont celle des bio-médicaments
9. Prévenir et lutter contre la contrefaçon et la falsification de produits de santé
10. Déployer une politique offensive de renforcement de l’emploi, d’intégration des jeunes et d’adaptation de la formation

 

Anticiper les évolutions des actes de soin

11. Faire de la France un leader pour les innovations de rupture, les solutions multi-technologiques et la médecine personnalisée
12. Dans un contexte de renforcement de la sécurité sanitaire, développer l’automédication responsable en France
13. Engager une réflexion prospective et pluridisciplinaire sur le développement de la santé de proximité

 

Source http://www.economie.gouv.fr/

Repost 0
6 février 2012 1 06 /02 /février /2012 13:31

TNT Express lance PharmaSafe, un service à température dirigée, conçu spécialement pour le transport sécurisé de grandes quantités de produits pharmaceutiques, comme les vaccins ou l’insuline.

 
La livraison à température dirigée : un défi majeur
L’objectif de PharmaSafe ? Répondre au défi majeur auquel doivent faire face les chaînes logistiques de produits pharmaceutiques : un manque de contrôle et de visibilité, lié à un trop grand nombre d’intervenants (en général plus d’une vingtaine pour un transport aérien). La plupart des erreurs surviennent lorsque l’envoi change de mains. On constate notamment les risques de colis endommagés, de retards de dédouanement et surtout des écarts de température, qui peuvent entraîner des frais importants pour les laboratoires ou avoir une incidence sur l’efficacité des produits.
 
Vu l’accroissement de la demande mondiale de médicaments et une règlementation plus sévère en matière de contrôle des risques, on prévoit, dans les cinq prochaines années, une augmentation de 12 % de la demande de transport aérien à température dirigée pour les produits pharmaceutiques.
 
 
Une sécurisation optimale des produits
PharmaSafe permet de simplifier et de sécuriser les mouvements internationaux de produits pharmaceutiques de grande valeur, souvent vitaux, nécessitant un contrôle rigoureux de la température. Grâce à ce nouveau service, TNT Express devient un partenaire unique. TNT contrôle ainsi chaque étape de la chaîne logistique, du processus d’emballage jusqu’à la livraison. L’entreprise a recours à ses propres avions, plateformes de manutention, réseaux d’enlèvement et de livraison ainsi qu’à des experts internes en dédouanement. PharmaSafe utilise également le va-Q-tainer, l’un des meilleurs conteneurs passifs disponibles à ce jour.
 
Le va-Q-tainer est un conteneur passif réutilisable à haute performance et au très bon rapport coût-efficacité. Sa fiabilité est telle que certaines compagnies d’assurance ont diminué de 50 % les primes d’assurance des laboratoires qui l’utilisent ! Les conteneurs de ce type peuvent conserver la température intérieure nécessaire (à très basse température, température réfrigérée ou dirigée) pendant plus de 120 heures, sans alimentation électrique ni glace sèche, et ce même sous des températures extérieures extrêmes. TNT propose des va-Q-tainers pré-conditionnés et à acheminement direct.

 

Information TNT

http://www.tnt.fr/presse ou
http://www.tnt.com/corporate/en/site/home.html - Toutes les actualités de TNT sur Twitter : http://twitter.com/#!/TNTFrance

Repost 0
3 février 2012 5 03 /02 /février /2012 21:55

Twitter is harder to resist than cigarettes and alcohol, study finds People are more likely to give in to urge to tweet or check email than other cravings, say US researchers Twitter may be harder to resist than alcohol because giving in to the desire seems 'low cost', researchers said. Photograph: Dominic Lipinski/PA James Meikle The Guardian, Fri 3 Feb 2012 10.37 GMT Tweeting or checking emails may be harder to resist than cigarettes and alcohol, according to researchers who tried to measure how well people could resist their desires. They even claim that while sleep and sex may be stronger urges, people are more likely to give in to longings or cravings to use social and other media. A team headed by Wilhelm Hofmann of Chicago University's Booth Business School say their experiment, using BlackBerrys, to gauge the willpower of 205 people aged between 18 and 85 in and around the German city of Würtzburg is the first to monitor such responses "in the wild" outside a laboratory. The results will soon be published in the journal Psychological Science. The participants were signalled seven times a day over 14 hours for seven consecutive days so they could message back whether they were experiencing a desire at that moment or had experienced one within the last 30 minutes, what type it was, the strength (up to irresistible), whether it conflicted with other desires and whether they resisted or went along with it. There were 10,558 responses and 7,827 "desire episodes" reported. "Modern life is a welter of assorted desires marked by frequent conflict and resistance, the latter with uneven success," said Hofmann. Sleep and leisure were the most problematic desires, suggesting "pervasive tension between natural inclinations to rest and relax and the multitude of work and other obligations". The researchers found that as the day wore on, willpower became lower. Their paper says highest "self-control failure rates" were recorded with media. "Resisting the desire to work was likewise prone to fail. In contrast, people were relatively successful at resisting sports inclinations, sexual urges, and spending impulses, which seems surprising given the salience in modern culture of disastrous failures to control sexual impulses and urges to spend money." The academics, who included one each from Florida State University and Minnesota University, said the subjective reporting of desire was relatively low for tobacco, alcohol and coffee, apparently challenging "the stereotype of addiction as driven by irresistibly strong desires". They added: "Resisting the desire to work when it conflicts with other goals such as socialising or leisure activities may be difficult because work can define people's identities, dictate many aspects of daily life, and invoke penalties if important duties are shirked." Hofmann told the Guardian: "Desires for media may be comparatively harder to resist because of their high availability and also because it feels like it does not 'cost much' to engage in these activities, even though one wants to resist. "With cigarettes and alcohol there are more costs – long-term as well as monetary – and the opportunity may not always be the right one. So, even though giving in to media desires is certainly less consequential, the frequent use may still 'steal' a lot of people's time.". Hofmann added: "We made clear to participants that answering the BlackBerrys did not count. Also people really did not feel a desire to use them – they only beeped once in a while and, if anything, that was more annoying than pleasing, I guess. And there was nothing else they could use the devices for." Würtzburg had been the testing ground because he had worked there as an assistant professor until recently.

Repost 0
Capital Publication - dans Télésanté
commenter cet article
2 février 2012 4 02 /02 /février /2012 20:01


Le système EOS® est la première solution d'imagerie capable de réaliser, en une fois, une image 2D et 3D du squelette debout avec une très faible dose de radiation. Réalisé dans la position naturelle, fonctionnelle, du patient, le bilan EOS® 2D/3D permet une plus grande précision du diagnostic, de la planification chirurgicale et du suivi des pathologies ostéo-articulaires.
 
Le Groupe EOS imaging a obtenu les autorisations de mise sur le marché dans 30 pays, dont les Etats-Unis, le Canada, l'Australie et l'Union Européenne. Fort d'une base installée dans plus de 42 sites et de plus de 150 000 utilisations, EOS® bénéficie d'une reconnaissance auprès de la communauté scientifique et médicale internationale.  La société emploie à ce jour 57 collaborateurs dont une équipe R&D de 21 ingénieurs. Elle est basée en France (avec filiale aux US et bureaux au Canada et Allemagne).
 
Une technologie « Prix Nobel » révolutionnaire dans un marché de plusieurs milliards de dollars
 
« 40% de la population des pays développés sera sujet à une chirurgie du genou, de la hanche ou du dos lors de sa vie » *Evaluation issue des données du PMSI français, 2009
 
- Première solution d'imagerie 2D / 3D intégrée dédiée à l'orthopédie
- Radiographie du corps entier
- Réduction de la dose de rayons X
- Modèle 3D personnalisé du patient en position debout
- Bénéficiant des codes de remboursement existants
 
Pionnier de l'imagerie orthopédique 3D
 
- EOS® une technologie révolutionnaire brevetée
- Agréments CE et FDA
- Modèle de revenu diversifié
- Fort soutien des leaders d'opinion
- Equipe de Direction de premier plan
- Base installée de 42 équipements dans 10 pays
 
Une ambition : devenir la référence dans le domaine de l'imagerie médicale orthopédique
 
- Accélérer la commercialisation à l'international sur les marchés existants et développer de nouvelles zones géographiques
- Enrichir l'offre de services et d'applications innovantes pour répondre aux besoins cliniques spécifiques
- Poursuivre le développement d'innovations technologiques basées sur la plate-forme EOS®

 

Information EOS imaging

Repost 0
Capital Publication - dans Chirurgie
commenter cet article
2 février 2012 4 02 /02 /février /2012 11:12

Aujourd'hui, 881 établissements de santé prennent en charge des patients atteints de cancer (en chimiothérapie, en chirurgie des cancers, en radiothérapie). Grâce à ce système de géolocalisation, vous pouvez rechercher dans votre région l'établissement le plus proche de chez vous, en remplissant les champs du formulaire.

Rechercher un établissement

Cliquez sur l'image pour accéder à la carte

Vous pourrez ainsi avoir accès à une carte régionale ou départementale localisant le ou les différents établissements de soins. Pour chaque établissement sélectionné, une fiche individuelle précise ses coordonnées et les modalités de traitements du cancer qu'il prend en charge.

Cette carte vous permet également d'obtenir un itinéraire détaillé (en cliquant sur le point représentant l'établissement), de votre domicile par exemple jusqu'au lieu de soins ainsi qu'une estimation de ce parcours en temps et en kilomètres.

Ces autorisations délivrées conformément aux décrets de Mars 2007 relatifs aux conditions d'implantation et aux conditions techniques de fonctionnement applicables à l'activité de soins de traitement du cancer ne concernent pas directement le service de santé des armées qui propose par ailleurs une offre de soins en cancérologie mais qui n'est pas recensée dans cette cartographie. Des établissements dits « associés » participent également à la prise en charge des malades traités par chimiothérapie dans une logique de proximité et en lien étroit avec les établissements autorisés.

La liste de ces établissements associés viendra compléter ultérieurement cette carte.

Les informations concernant les autorisations correspondent à la situation avant la finalisation des visites de conformités par les Agences régionales de santé (ARS).

Cette offre de soins doit pouvoir évoluer et la carte sera régulièrement mise à jour sur la base des informations transmises par les ARS.

Pour toute question, vous pouvez écrire à l'adresse suivante : webmestre@institutcancer.fr

Repost 0
Capital Publication - dans Télésanté
commenter cet article

Capital Equipement Médical en quelques mots

Capture d’écran 2013-03-21 à 11.57.03


L'équipe de Capital Publication, soucieuse des attentes des lecteurs  
- des magazines Capital Equipement Médical, Capital Equipement Biomédical,

- de la e-newsletter et

- du site www.capitalmedica.fr ont eu à cœur de proposer à leurs lecteurs un outil de discussion et de partage d'informations au sujet des nouvelles technologies utilisées dans l'univers de la santé.

Recherche

Feuilletez le dernier numéro de Capital Equipement Médical