Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
16 juillet 2012 1 16 /07 /juillet /2012 18:00

Quatre sociétés et projets accompagnés par Genopole®, biocluster situé à Evry (Essonne), ont été primés jeudi 5 juillet, lors du concours national d'aide à la création d'entreprises de technologies innovantes, en présence de la ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, Geneviève Fioraso.

 
Pep-Pharma, DiamLite, Magpie Polymers et Metafora biosystems, accompagnés par Genopole® Entreprises, sont lauréats de la 14e édition du concours national du ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche. Metafora biosystems et Pep-Pharma sont spécialisés dans le secteur médical ; DiamLite et Magpie Polymers développent des applications dans d'autres domaines des sciences du vivant .

• Magpie Polymers : La société, lauréate l'an dernier du concours Genopole® de création d'entreprises de biotechnologies environnementales, agronomiques et industrielles ainsi que du prix Emergence du ministère de la Recherche, a été récompensée jeudi 5 juillet d'un nouveau prix dans la catégorie Création-Développement. Magpie Polymers propose une gamme de polymères brevetés capables d'enlever sélectivement les métaux lourds de l'eau par filtration. Cette technologie est très efficace pour la dépollution des métaux toxiques mais aussi pour la récupération des métaux précieux. Steve van Zutphen, directeur scientifique de Magpie Polymers, explique l'utilité du prix "pour développer et perfectionner les billes de polymères que nous avons mises au point, pour capter un grand nombre de métaux lourds, comme le cadmium, le plomb, le platine, l'or ou l'uranium ... dans les eaux industrielles. Nous allons pouvoir intensifier notre recherche et développement, développer des pilotes pour nos clients et entrer dans une phase commerciale plus rapidement".
 
• Metafora biosystems : La société, déjà primée en 2010 dans la catégorie Emergence, est cette fois récompensée dans la catégorie Création-Développement. Metafora biosystems, créée à Montpellier, a ouvert un établissement secondaire à Genopole® fin 2011 pour développer des applications de ses biomarqueurs dédiées aux cellules souches en collaboration avec I-Stem. La société développe et commercialise des biomarqueurs innovants dédiés à trois domaines d'application : le contrôle fonctionnel des agents cellulaires utilisés en médecine régénérative, l'évaluation de la toxicité chronique de composés en toxicologie prédictive ainsi que le diagnostic de maladies et la stratification de patients pour la médecine personnalisée. Luc d'Auriol, son PDG, souligne l'importance de ce prix "dont l'effet de labellisation crédibilise le projet auprès des industriels et des financiers. Cela va nous permettre d'engager immédiatement un programme de toxicologie cellulaire sans attendre les apports de notre première levée de fonds".


• DiamLite : Le projet vise la création d’une société dédiée à la production et au développement de nano-diamants fluorescents pour le marquage d'objets, le photovoltaïque et la bio-imagerie. Ce projet, récompensé dans la catégorie Emergence, est porté par Patrick Curmi, directeur du laboratoire Structure et activité des biomolécules normales et pathologiques (Inserm, Université d'Evry Val-d'Essonne, Genopole®), Alain Thorel, directeur de recherche à Mines Paris Tech et Jean-Paul Boudou, chargé de recherche au CNRS. "Nous sommes évidemment très satisfaits de ce prix qui va nous permettre d'assurer les premières étapes de création de la société prévue en fin d'année, notamment de compléter l'étude de marché déjà réalisée par Genopole® Entreprises, précise Alain Thorel. Ce projet a été retenu pour son caractère innovant : nous sommes les seuls à savoir fabriquer ces nano-diamants fluorescents qui sont des objets uniques ayant des applications dans les domaines des sciences du vivant, des sciences des matériaux, de la physique... L'excellence des laboratoires engagés a également joué en notre faveur".

• Pep-Pharma : PEP-Pharma développe une technologie de peptides pénétrants optimisés (CPP) comme thérapie ciblée pour le traitement de maladies graves. Le premier CPP développé pour le traitement des tumeurs solides induit sélectivement la mort des cellules tumorales sans affecter les cellules saines en ciblant une interaction protéine/protéine bien spécifique, ce qui diminue le risque de toxicité. Pep-Pharma a été primée par le ministère de la Recherche dans la catégorie Création-Développement. Pour Angelita Rebollo, co-fondatrice scientifique de Pep-Pharma, avec Didier Decaudin et Fariba Némati, "l'aide apportée par Genopole® a été fondamentale pour l'obtention de ce prix qui constitue un label important pour les investisseurs et nous donnera un coup de pouce déterminant pour entamer les premières démarches de création de notre société. Ce prix récompense dix ans de travail collaboratif entre des équipes complémentaires issues de l'université Paris VI, de l'institut Curie et de l'Inserm".

 

Pour plus de renseignement suivez le lien http://www.genopole.fr/Le-concours-2012-2e-edition.html

Repost 0
La Quotidienne de Capital Equipement Médical - dans Urologie
commenter cet article
13 septembre 2011 2 13 /09 /septembre /2011 12:30

A l’occasion de la Journée Nationale de la Prostate du 15 septembre 2011, les urologues de l’Association Française d’Urologie se proposent de faire le point sur les différents moyens de prise en charge du cancer de la prostate.

Parmi eux, les différents moyens diagnostiques de nouvelle génération.

 

Les tests urinaires

Ils reposent sur la détection de gène spécifique du cancer de la prostate dans les urines. Plusieurs cibles ont été identifiées comme le PCA3, l’Annexine3, la Sarcosine, l’AMACR ou les gènes de fusion dont TMPRSS2:ERG.

L’objectif est d’être en mesure :

- de mieux identifier l’indication de biopsie prostatique chez les patients avec un risque accru de cancer ;

- d’évaluer les gènes d’agressivité tumorale.

 

Le développement de ces tests contribuera sans doute à l’amélioration de la précision de la prise en charge sur mesure.

Aujourd’hui, seul le PCA3 est réalisé hors des protocoles expérimentaux. Il n’est cependant pas remboursé.

 

Les perspectives ouvertes par l’imagerie médicale

La fusion des images échographiques et IRM d’une part, associées à un repérage en trois dimensions de la prostate et des trajets des carottes prélevées en temps réel d’autre part, offrent actuellement des conditions optimales, et probablement indispensables, pour réaliser des traitements focaux.

D’une manière générale, le développement de l’imagerie médicale et plus particulièrement de l’utilisation de la fusion de plusieurs technologies, échographie, IRM, IRM dynamique (actuellement en développement), ouvre de nouvelles perspectives dans la caractérisation des tumeurs et leur localisation.

Grâce à ces progrès, il sera de plus en plus souvent envisageable de préférer des traitements conservateurs.

 

 

D'après AFU - Septembre 2011


 

Repost 0
Capital Publication - dans Urologie
commenter cet article
13 septembre 2011 2 13 /09 /septembre /2011 12:07

Le cancer de la prostate concerne 300 000 hommes en France, avec environ 71 500 nouveaux cas chaque année (1)Prostate20x30.jpg. C’est le cancer le plus fréquent, dans notre pays : il touche un homme sur six entre 60 et 79 ans.
Le cancer de la prostate est la deuxième cause de mortalité par cancer chez l’homme, la première, après 50 ans, Selon les données publiées en 2011 par l’Institut de Veille Sanitaire, la mortalité liée à la maladie a baissé de 33 % entre 1990 et 2008, grâce aux progrès réalisés en termes de diagnostic, de spécification de la tumeur et de prise charge.
Aujourd’hui, la prise en charge du cancer de la prostate est de plus en plus personnalisée. Elle tient compte de :
- la nature de la tumeur,
- l'avancement du cancer,
-  l'âge du patient,
-  son état général,
- l’existence de symptômes,
-  ses choix de vie.
Elle est mise en oeuvre, en accord avec le patient, par une équipe pluridisciplinaire dont les expertises croisées sont un gage de qualité des soins.
A l’occasion de la Journée Nationale de la Prostate du 15 septembre 2011, les urologues de l’Association Française d’Urologie mettent l’accent sur la mosaïque des cancers de la prostate et la mosaïque des stratégies proposées : surveillance active, radiothérapie, traitements médicaux ou chirurgicaux, à la lumière des analyses les plus récentes, quelles sont les options que l’équipe médico-chirurgicale peut proposer au patient ?

 

Ils insistent aussi sur l’importance de la transdisciplinarité de la prise en charge et du suivi réalisés en relation avec le médecin généraliste.
La Journée Nationale de la Prostate est un rendez-vous essentiel, l’occasion de promouvoir l’information de tous les patients et de leur entourage, afin de donner à chacun les outils nécessaires pour s’engager, avec l’équipe médicale, dans son combat contre son cancer.

 

1. Estimation 2010 publiée dans Les Traitements du cancer de la prostate, collection Guides patients Cancer info, INCa , novembre 2010.

Repost 0
Capital Publication - dans Urologie
commenter cet article

Capital Equipement Médical en quelques mots

Capture d’écran 2013-03-21 à 11.57.03


L'équipe de Capital Publication, soucieuse des attentes des lecteurs  
- des magazines Capital Equipement Médical, Capital Equipement Biomédical,

- de la e-newsletter et

- du site www.capitalmedica.fr ont eu à cœur de proposer à leurs lecteurs un outil de discussion et de partage d'informations au sujet des nouvelles technologies utilisées dans l'univers de la santé.

Recherche

Feuilletez le dernier numéro de Capital Equipement Médical