Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 janvier 2013 3 23 /01 /janvier /2013 17:11

En milieu hospitalier, le risque iatrogène lié aux Dispositifs Médicaux (DM) au cours

du cycle de vie du produit est de deux ordres (intrinsèque et extrinsèque). La gestion du risque iatrogène lié aux DMS en établissement de santé repose notamment sur une amélioration des organisations en prenant en compte la globalité du circuit des dispositifs médicaux et la transversalité du processus de la prise en charge du patient. La maîtrise des risques liés aux produits de santé constitue un des critères de performance pour le système de soins.

 

La maîtrise des risques liés au circuit des dispositifs médicaux stériles dans les établissements de santé passe notamment par une gestion des risques a priori en agissant sur les facteurs latents qui pourraient être à l’origine d’événements indésirables évitables. Ces facteurs peuvent être de différentes natures notamment, l’organisation du processus, la communication entre les acteurs impliqués dans la prise en charge du patient, l’information et la formation du personnel, l’environnement des soins….

 

 

Fort de l’expérience acquise dans le domaine de la prise en charge médicamenteuse avec l’outil Diagnostic Prise en charge médicamenteuse en établissement de santé (Inter Diag Médicaments), l’ANAP s’est intéressée à la sécurisation du processus organisationnel des dispositifs médicaux stériles.

Pour ce faire, l’ANAP a développé l’outil Diagnostic Dispositifs Médicaux Stériles. Cet outil permet de réaliser l’auto-évaluation du circuit des DMS aussi bien au niveau de la PUI que de l’unité de soins. Il s’agit d’une approche ascendante permettant d’impliquer tous les acteurs concernés dans la sécurisation du circuit des DMS (CME–COMEDIMS ou instance équivalente, CLIN, PUI, unités de soins).

 

Cet outil permet de disposer d’une cartographie des risques relatifs au circuit des DMS, d’identifier les points forts et les points critiques du processus.

La démarche d’auto-évaluation du circuit des Dispositifs Médicaux stériles vise à :

- Objectiver le niveau de sécurisation du processus

- Susciter le dialogue entre les différents professionnels concernés dans une démarche pluridisciplinaire

- Promouvoir une culture de sécurité partagée

- Engager les acteurs dans des plans d’action concrets

- Etablir des priorités dans les actions d’amélioration à mettre en place

Cette démarche ascendante est complémentaire à une approche émanant des instances professionnelles responsables de la politique de la qualité et de la sécurité des soins de l’établissement (CME, COMEDIMS ou instance équivalente, CLIN, EOHH, commissions techniques thématiques, gestionnaire des risques, direction qualité,….).

 

 

Objectifs :

L’outil Diagnostic DMS permet de réaliser une auto-évaluation de la sécurisation du circuit des dispositifs médicaux stériles dans un établissement de santé à trois échelons complémentaires :

- Etablissement : instances impliquées dans la politique des DMS (COMEDIMS ou instance équivalente, CLIN, EOHH,…)

- Pharmacie à Usage Intérieur

- Unités de soins

L’utilisation de l’outil Diagnostic DMS s’inscrit dans la politique de la qualité et de la sécurité des soins de l’établissement. Il participe également à la gestion a priori des risques liés aux DMS.

 

Périmètre :

L’outil Diagnostic DMS couvre toutes les étapes du circuit des dispositifs médicaux stériles avec pour objectif essentiel de susciter le dialogue pluridisciplinaire sur la sécurisation de ce processus au sein de l'établissement aussi bien au niveau de la PUI que dans chaque unité de soins.

L’outil Diagnostic DMS traite principalement le champ des dispositifs médicaux stériles.

Sont exclus du périmètre de l’outil :

- Les DM re-stérilisables, la stérilisation des DM étant un processus encadré par un référentiel bien défini.

- Les équipements biomédicaux, DM relevant de la responsabilité du service biomédical de l’établissement

.

Public visé :

Cet outil s’adresse à tous les professionnels de santé impliqués dans le circuit des DMS qu’ils soient directement ou indirectement en contact du patient. La prévention de l’iatrogénie évitable liée à l’utilisation des DMS étant l’affaire de tous, chaque acteur intervenant dans la prise en charge du patient est concerné par cette démarche : médecin, chirurgien, pharmacien, cadre de santé, IBODE, IDE, préparateur, agent logistique, aide-soignant, responsable qualité, gestionnaire des risques associés aux soins, équipe opérationnelle d’hygiène hospitalière (EOHH)…

Sur un plan opérationnel, il appartient à chaque établissement de définir les modalités d’utilisation de l’outil et la composition du groupe pluridisciplinaire en fonction de son organisation propre.

 

Pour plus de renseignement, suivez le lien http://www.anap.fr/detail-dune-publication-ou-dun-outil/recherche/securiser-le-circuit-des-dispositifs-medicaux-steriles/

Partager cet article

Repost 0
La Quotidienne de Capital Equipement Médical - dans Politique de santé - Economie de Santé
commenter cet article

commentaires

Capital Equipement Médical en quelques mots

Capture d’écran 2013-03-21 à 11.57.03


L'équipe de Capital Publication, soucieuse des attentes des lecteurs  
- des magazines Capital Equipement Médical, Capital Equipement Biomédical,

- de la e-newsletter et

- du site www.capitalmedica.fr ont eu à cœur de proposer à leurs lecteurs un outil de discussion et de partage d'informations au sujet des nouvelles technologies utilisées dans l'univers de la santé.

Recherche

Feuilletez le dernier numéro de Capital Equipement Médical