Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
19 juin 2013 3 19 /06 /juin /2013 18:35

Depuis sa création en 2005, Lyonbiopôle, pôle de compétitivité mondial focalisé sur la lutte contre les maladies infectieuses humaines et animales et les cancers, a toujours affiché une forte ambition à l’international avec un double objectif :

- accompagner et soutenir le développement de ses entreprises membres à l’international,
- accroitre la visibilité du pôle et de son territoire à l’international.

Pour atteindre ses objectifs, Lyonbiopôle, d’une part, conçoit et met en œuvre un plan d’internationalisation des entreprises favorisant l’émergence de partenariats stratégiques internationaux et, d’autre part, définit une stratégie de coopération avec d’autres clusters européens (interclustering), une stratégie en phase avec les attentes de la Commission Européenne à l’aulne du lancement du nouveau programme cadre Horizon 2020.

Une double approche qui propose un accompagnement collectif et individuel pour maximiser le bénéfice aux entreprises

Chaque année, Lyonbiopôle propose à ses membres un agenda de missions collectives à l’international qui présente un triple objectif :

- Le soutien à l’internationalisation des PME via l’identification et la mise en relation avec des partenaires étrangers stratégiques et le développement d’affaires (B2B),
- Le rayonnement international du pôle et l’interclustering,
- La promotion du secteur des sciences de la vie de la région Rhône-Alpes à l’étranger.

Les missions peuvent être « thématiques ». C’est le cas de la mission immunologie-oncologie qui a eu lieu du 3 au 7 juin à Boston, Massachusetts, sur la côte Est des Etats-Unis. Organisée par UbiFrance avec les pôles de compétitivité santé français et le soutien de la DGCIS, 13 entreprises ont été accompagnées et ont bénéficié d’un programme comprenant des rendez-vous personnalisés, des visites d’entreprises, AstraZeneca et Pfizer et des moments de réseautage. Deux entreprises membres de Lyonbiopôle, CAPEVAL PHARMA et ERYtech Pharma, ont ainsi pu bénéficier de cette offre pour créer de nouvelles opportunités de collaboration.

De nombreuses missions internationales sont organisées chaque année, offrant ainsi aux PME l’opportunité d’accroître leur visibilité et d’être soutenues dans leur internationalisation. La prochaine mission collective sera orientée sur la découverte d’un nouveau marché émergent, celui du Brésil. Elle aura lieu du 9 au 13 septembre prochain dans les régions de São Paulo et de Rio de Janeiro.

L’objectif général du Plan de Développement International (PDI) de Lyonbiopôle, soutenu par le Conseil régional Rhône-Alpes et les autres collectivités locales (Grand Lyon et Grenoble-Alpes Metropole), est d’offrir à ses PME membres un soutien à la fois technique et financier pour les accompagner dans leur internationalisation que ce soit sur l’Europe ou sur les autres zones géographiques ciblées par le pôle dans sa feuille de route stratégique internationale : Etats-Unis, Canada, Brésil et Chine.

Repost 0
La Quotidienne de Capital Equipement Médical
commenter cet article
18 juin 2013 2 18 /06 /juin /2013 13:21
Repost 0
capitalpublication
commenter cet article
18 juin 2013 2 18 /06 /juin /2013 13:21

La Journée Nationale de l’Alimentation à l’Hôpital en Maisons de retraite et EHPAD : changer le regard sur l’alimentation en établissements de santé

Repost 0
18 juin 2013 2 18 /06 /juin /2013 13:12

Comment ?

Le principe est simple : tous les établissements participants (cette année plus de 1 000) réalisent un même jour (cette année le 20 juin), un même menu (cf. informations pratiques), qu’ils offrent au déjeuner à leurs patients, résidents et personnels. La réalisation du menu est déclinable selon les régimes alimentaires des patients, tient compte des habitudes d’achat des établissements et laisse une grande liberté de créativité aux chefs.

La journée est l’occasion de faire connaître toute la chaîne des professionnels (acheteur gestionnaire, ingénieur et cadre en restauration hospitalière, magasinier, médecin, diététicien, infirmier, cuisinier, aide-soignant, aide-hôtelier, agent polyvalent en restauration, chauffeur), qui œuvrent chaque jour à la production de repas répondant aux attentes alimentaires et aux besoins nutritionnels des patients et des résidents. Pour cela, chaque établissement organise des animations de son choix autour de petits-déjeuners, conférences, débats, ateliers, concours, expositions…

Pourquoi ?

Les patients, les résidents et leurs familles portent souvent un regard négatif sur l’alimentation proposée en institution. De plus, ce moment de la vie est celui où l’appétit diminue, entraînant malnutrition, complications, dénutrition.

La Journée Nationale de l’Alimentation à l’Hôpital, en Maison de retraite et en EHPAD se propose de changer le regard du public et des professionnels sur l’alimentation en établissements de santé en les sensibilisant à une réalité encore trop peu et mal connue : l’alimentation est un soin qui fait partie de la prise en charge globale et du bien être des patients et des résidents. Pour faire comprendre aussi que chaque plateau repas, proposé toute l’année (pour 2,30 € en moyenne par repas, à l’hôpital, 1,80 à 2€ en EHPAD), répond à une multiplicité de besoins alimentaires spécifiques. Enfin, pour mettre en lumière toute la chaîne de professionnels de santé qui sont les artisans de cette performance : médecins, diététiciens, ingénieurs hospitaliers en restauration, cuisiniers, agents hôteliers, CLANs.

Par qui ?

Cette Journée a été lancée en 2008 par le Comité de Liaison Alimentation Nutrition (CLAN) de la Sarthe dans les établissements hospitaliers du département. Reprise en 2009 et 2011 au niveau national par l’Union Des Ingénieurs Hospitaliers en Restauration (UDIHR), l’Association Française des Diététiciens Nutritionnistes (AFDN) et l’Association Culinaire des Établissements Hospitaliers de France (ACEHF), elle a été élargie aux maisons de retraite et aux EPHAD. Le nombre d’établissements participants est passé de 27 en 2008 à 400 en 2011.

En 2013, elle est portée par l’UDIHR et l’AFDN et prend une nouvelle ampleur. Elle obtient de nouveau l’agrément PNA par le ministère de l’Agriculture et fait l’objet d’un dépôt à l’INPI.

Pour plus de renseignement : http://journee-alimentation-hopital.org/

Repost 0
La Quotidienne de Capital Equipement Médical
commenter cet article
17 juin 2013 1 17 /06 /juin /2013 18:09
Repost 0
capitalpublication
commenter cet article
17 juin 2013 1 17 /06 /juin /2013 18:09

Efficience de l’achat public : signature de la première convention interrégionale entre les établissements de santé de Poitou-Charentes, EPSILIM et UGAP

Repost 0
17 juin 2013 1 17 /06 /juin /2013 18:03

Les établissements sanitaires et médico-sociaux du Poitou-Charentes et du Limousin ainsi que l’UGAP, la centrale d’achat public, officialisent le 17 juin 2013 la signature d’une convention partenariale interrégionale. Cette convention s’inscrit dans le cadre de la recherche d’efficience de l’achat public du programme national PHARE et bénéficie à 19 hôpitaux et 90 EHPAD des régions Poitou- Charentes et Limousin.

Le programme national PHARE (performance hospitalière pour des achats responsables) a été lancé en octobre 2011 par la Direction Générale de l’Offre de Soins. Son objectif est de dégager des marges de manoeuvre financières au sein des établissements de santé dans un contexte économique difficile, et ce, autour de trois axes :
• La mutualisation des achats
• Le développement et la professionnalisation de la fonction achat
• La mise en place d'un « plan d’actions achat annuel » dans chaque établissement. Ce dernier doit permettre de faire les bons choix « Achat », pour maîtriser les dépenses de manière efficiente.
Dans ce cadre, les établissements sanitaires et médico-sociaux du Poitou-Charentes et du Limousin officialisent ce lundi 17 juin la signature d’une convention partenariale interrégionale avec l’UGAP. Reposant sur la recherche permanente d'un rapport coût-performance, le large éventail de produits et de services proposés par la centrale
d’achat public aux établissements de santé est actualisé en permanence par des acheteurs spécialisés (ingénieur biomédical, pharmacien) ; ce qui fait aujourd’hui de l’UGAP un acteur majeur de l’achat public médical.
Sous l’impulsion des Agences Régionales de Santé Limousin et Poitou-Charentes, cette initiative unique en France par son caractère interrégional permettra aux établissements signataires de bénéficier des tarifs partenariaux de l’UGAP sur deux segments d’achat identifiés, l'univers « médical » et l'univers « mobilier ». Cette convention ouvrira également la tarification préférentielle « Grands comptes » pour l’ensemble des autres familles de produits du catalogue de la centrale d’achat pour une durée de quatre ans.
Cette convention est portée au nom des établissements de santé du Limousin par le groupement de commandes. Celui-ci a pour vocation d’apporter des gains rapides par la mutualisation des achats de ses adhérents et de faciliter la diffusion de "bonnes pratiques" achats. Ce groupement est coordonné par le GCS EPSILIM depuis février 2012.

Pour en savoir plus : http://www.ugap.fr

Repost 0
La Quotidienne de Capital Equipement Médical
commenter cet article
13 juin 2013 4 13 /06 /juin /2013 18:19

L’UZ Leuven améliore la sécurité des patients grâce à des terminaux de chevet et la lecture 2D des médicaments

Repost 0
capitalpublication
commenter cet article
13 juin 2013 4 13 /06 /juin /2013 18:17

Le plus grand hôpital universitaire de Belgique

Fondé il y a 75 ans, l’UZ Leuven est le plus grand hôpital de Belgique, avec quelque 2 035 lits. Il propose des services médicaux et paramédicaux de grande qualité à des patients ambulants et hospitalisés sur cinq campus dans la région de Leuven. Chaque jour, plus de 8 800 employés et professionnels médicaux apportent des soins divers et spécialisés aux patients. En tant que principal centre médical universitaire, l’UZ Leuven souhaite conserver, voire développer, sa position dominante en améliorant sans cesse la qualité des soins apportés. L’essence même de la philosophie de l’hôpital consiste à toujours travailler pour mieux soigner les patients, de manière plus sûre. L’UZ Leuven a mis cette maxime en pratique en obtenant l’accréditation du Joint Commission International (JCI), organisme reconnu dans le monde entier.

L’optimisation des soins apportés aux patients et de leur sécurité est au cœur de la mission de l’hôpital. En tenant compte de l’ampleur des activités, cela nécessite non seulement une pratique médicale avancée, mais également une logistique précise et des systèmes infaillibles pour garantir que les bonnes informations, ressources et personnes sont au bon endroit, au bon moment. Le service informatique de l’hôpital fait appel à plus de 100 spécialistes informatiques, dont 50 sont des développeurs qui travaillent sur le système propriétaire d’informations de l’hôpital. La nécessité de remplacer le système d’appel infirmier, il y a quelques années, a poussé le service informatique à rechercher une plate-forme technologique unique qui améliorerait les soins apportés aux patients et leur sécurité. Après de très nombreuses recherches et évaluations, l’UZ Leuven a décidé en 2010 d’équiper l’intégralité des 2 035 lits de terminaux de chevet multifonctions. Ces terminaux à écran tactile permettent au personnel d’accéder au système d’informations de l’hôpital et à chaque patient de disposer de moyen de communication et d’infoloisirs. Le système permet également un suivi en temps réel des médicaments grâce à l’utilisation d’un lecteur 2D. Ce concept innovant et la culture de la qualité de l’UZ Leuven ont été essentiels pour que ce dernier obtienne en juillet 2012 l’accréditation JCI internationalement reconnue.

De meilleurs soins personnels et une charge de travail réduite

S’assurer que chaque patient reçoit des soins et de l’attention constitue le principal objectif du personnel infirmier à l’hôpital. Mais cela peut être un véritable défi à relever lorsqu’il faut également respecter des plannings serrés et suivre les bons protocoles et procédures. Aujourd’hui, plus de soins personnels peuvent être apportés à chaque patient, car le suivi des médicaments est géré très simplement par la lecture du code à barres situé sur le bracelet du patient et d’une étiquette 2D sur son médicament. Le système d’informations de l’hôpital traite les données en temps réel et une alerte audio est automatiquement déclenchée en cas d’administration d’une dose incorrecte ou du mauvais médicament. Cela évite les erreurs et assure une administration homogène et efficace. Avec 2 000 patients qui reçoivent plusieurs médicaments trois fois par jour, le système traite en moyenne 20 000 lectures chaque jour.

Le système de terminaux de chevet a été développé et mis en place par l’opérateur de télécommunications belge Nextel. Avec Televic, qui développe des systèmes de communication de pointe pour les marchés de niche comme les systèmes de conférence, les systèmes d’appel infirmier ou les systèmes de passagers embarqués, et Lincor, qui propose la solution de terminaux de chevets MEDIvista, ils ont adapté la solution aux besoins de l’UZ Leuven. L’intégration sans heurts du lecteur Xenon™ 1900h de Honeywell à leur solution a simplifié le choix du service informatique de l’UZ Leuven.

Sécurité des patients

Le lecteur Xenon™ 1900h utilisé à l’UZ Leuven est spécifiquement conçu pour les environnements médicaux. La population dense des hôpitaux et la concentration de maladies infectieuses impliquent une politique stricte de nettoyage hospitalier.

Par conséquent, les lecteurs sont fournis avec un boîtier résistant aux désinfectants, qui supporte les produits de nettoyage agressifs qui lui sont appliqués plusieurs fois par jour. La durée de vie prolongée du produit est ainsi garantie, malgré l’environnement exigeant. Ces lecteurs de code à barres 2D sont prévus pour le lieu de prise en charge du patient, aidant ainsi les professionnels des soins médicaux à réduire les erreurs liées à l’administration de médicaments au chevet. L’espace restreint sur l’étiquette des médicaments nécessite une lecture 2D, car cette technologie peut inclure beaucoup plus d’informations que la lecture 1D. Dans un avenir proche, de nouvelles applications pour la lecture couleur seront également explorées à l’UZ Leuven. Comme il peut capturer des images en couleurs, le lecteur Xenon 1900h Color peut également prendre en charge des applications comme le traitement des plaies et l’identification des patients.

Principaux avantages

• Contribution efficace à la sécurité des patients
• Lecture rapide et précise des codes 1D et 2D, des images et des couleurs pour le développement futur
• Minimisation du risque d’erreurs, tout en réduisant la charge de travail du personnel infirmier
• Traitement sans fil facile de 20 000 lectures par jour
• Boîtier résistant aux désinfectants, pour empêcher la propagation de maladies infectieuses

« Nous croyons que les terminaux de chevet et les lecteurs de codes à barres portables vont considérablement améliorer les soins apportés à nos patients et leur sécurité. Cette mise en place dans un hôpital tout à fait opérationnel, sans interrompre des processus essentiels ou incommoder notre personnel et nos patients, prend plusieurs mois. D’ici la fin de l’année 2012, nous prévoyons que tous les lits soient équipés de cette nouvelle solution », explique Reinoud Reynders, responsable informatique, service infrastructure et opérations de l’UZ Leuven. « Comme nous avons utilisé en premier et développé le système d’informations complet (KWS) des dossiers électroniques des patients, désormais utilisé par un ensemble d’hôpitaux appelé Nexuz Health, cette solution basée sur les informations pourrait être appliquée à 6 000 lits au total dans les années à venir », conclut André de Deurwaarder, architecte informatique en chef de l’UZ Leuven.


Pour en savoir plus : www.honeywellaidc.com

Repost 0
La Quotidienne de Capital Equipement Médical
commenter cet article
12 juin 2013 3 12 /06 /juin /2013 18:05

Surveillance des produits thermosensibles en laboratoire : la solution JRI adaptée au Laboratoire Cerba

Repost 0
capitalpublication
commenter cet article

Capital Equipement Médical en quelques mots

Capture d’écran 2013-03-21 à 11.57.03


L'équipe de Capital Publication, soucieuse des attentes des lecteurs  
- des magazines Capital Equipement Médical, Capital Equipement Biomédical,

- de la e-newsletter et

- du site www.capitalmedica.fr ont eu à cœur de proposer à leurs lecteurs un outil de discussion et de partage d'informations au sujet des nouvelles technologies utilisées dans l'univers de la santé.

Recherche

Feuilletez le dernier numéro de Capital Equipement Médical